Effet Mandela et deepfakes : y’a-t-il un lien ?

Si vous avez passé du temps dernièrement en ligne, sur internet ou Google, vous avez dû entendre parler des deepfakes, voire en avez-vous déjà vu, peut-être sans vous en rendre compte ! Probablement que vous avez vu tourner sur les réseaux sociaux une image du Pape en grosse doudoune blanche, ou celle du président russe Poutine qui s’agenouille devant le président chinois XI Jinping ? Celles-ci relèvent du deep fake et sont potentiellement dangereuses pour votre santé ! On vous en dit plus ci-dessous.

Deepfakes et effet Mandela

Les deepfakes sont des images, des vidéos ou des superpositions de certains éléments d’un contenu sur un autre contenu comme un discours par exemple. Ce faux contenu (fake en anglais), est généré par une intelligence artificielle et peut être si réaliste pour le commun des mortels que cette technique de désinformation peut présenter de graves dangers, à la fois démocratiques et individuels.

A voir aussi : Les avantages de faire appel à un freelance SEO pour sa prestation de référencement

En effet, si après les fake news, le deepfake envahit la sphère numérique, cela risque de créer un chaos démocratique et sociétal, dans lequel on ne pourra plus se mettre d’accord sur des faits et croire ce que l’on voit.

Comme son nom l’indique, l’effet Mandela fait référence à l’homme politique révolutionnaire et engagé dans la lutte contre l’apartheid Nelson Mandela. Celui-ci a été l’objet de nombreuses désinformations pour atténuer son impact. Beaucoup l’ont cru mort dans les années 1980 quand, en réalité, il était en prison. Depuis, le terme a été utilisé pour décrire des informations ou des événements qui ont été erronés, et ce, notamment par nous-mêmes. En psychologie et en neurosciences, l’effet Mandela renvoie au fait que, parfois, nos souvenirs sont modifiés et produisent de faux souvenirs. Ainsi, il existerait un lien étroit entre deepfake et fiabilité de notre mémoire, qui serait mise à mal avec cette nouvelle pratique en ligne. C’est ce qui est affirmé, selon l’étude d’ExpressVPN : le deep fake aurait des effets néfastes sur notre mémoire et dangereux sur nos souvenirs.

Lire également : Quels sont les avantages de votre abonnement VPN pour les jeux et le streaming ?

Effet Mandela et deepfakes : y’a-t-il un lien ?

Le danger du deepfake sur la mémoire

Les deepfakes ont la capacité de faire croire à des individus qu’ils ont vu ou entendu quelque chose qui, en réalité, ne s’est jamais produit, notamment dû à la technologie très avancée qui est mobilisée pour ce type d’exercice. Plusieurs aspects pourraient engendrer un effet Mandela et poser de graves problèmes :

  • Diffuser des fakes news très réalistes à des fins socio-politiques.
  • Influencer l’opinion politique, en montrant un candidat dans une situation compromettante qui n’a jamais existé.
  • Mener des campagnes de propagandes afin, par exemple, de crédibiliser le pouvoir en place voire de changer le cours de l’histoire.
  • Falsifier des faits historiques, ce qui peut servir des thèses négationnistes dangereuses.
  • Réfuter des preuves scientifiques et propager de fausses informations. Cet aspect est dangereux notamment avec la recrudescence de théories complotistes.
  • Une autre manière par laquelle le deepfake peut être employé pour semer le chaos démocratique est en créant des alibis pour des personnalités politiques, voire pour tout individu accusé d’un crime ou d’une activité illégale.

Il existe plusieurs manières de détecter un deepfake, pour cela, nous vous conseillons de lire l’étude complète d’ExpressVPN.

Actu