Freelance informatique ou salarié au sein d’une entreprise ?

C’est certainement la question que les jeunes au sortir de leur formation se posent. Également les personnes en quête d’un nouvel emploi ou qui souhaitent réussir leur reconversion professionnelle. Salarié ou freelance, quel est le meilleur statut ? Un brin de réponse dans la suite…

Rien ne vaut la sécurité de l’emploi…

Être salarié, c’est accepter les liens de subordinations et se plier aux décisions de l’entreprise, même lorsque celles-ci vont à l’encontre de nos principes. Au sein d’une entreprise, il est obligatoire de respecter différentes règles, notamment en ce qui concerne les heures et la durée de travail, ou encore le code vestimentaire. Être salarié, c’est potentiellement subir les inégalités salariales entre homme et femme.

A lire en complément : Alternatives à SEMrush : les outils SEO pouvant être indispensables

Par contre, le salarié est sous contrat (CDD, CDI, etc.) et n’a pas besoin d’aller en prospection d’autant plus que c’est l’entreprise qui s’en charge. Par ailleurs, celle-ci lui fournit tout le matériel dont il a besoin pour accomplir sa tâche. 

Niveau rémunération, il peut profiter d’une belle promotion, donc à une augmentation, mais le clair du temps, il est cantonné à un salaire fixe. Par contre, celui-ci peut entre autres bénéficier d’arrêts maladie, de congés payés, de tickets restaurant, d’indemnités de transport et bien plus encore.

Lire également : Infogérance à Paris : une nécessité pour les entreprises PME basées à Paris

Travailleur indépendant = liberté absolue ?

Contrairement au salarié, le freelance informatique a besoin de trouver des clients pour réaliser un bon chiffre d’affaires. Mais en matière d’organisation, le travailleur indépendant est beaucoup plus libre. Il peut planifier ses journées et choisir de travailler où et quand il veut. Un freelance travaille généralement de chez lui, mais peut, au besoin, se déplacer dans les locaux de son client. 

Niveau rémunération, un freelance IT s’en sort beaucoup mieux comparé à un salarié. Il peut espérer gagner entre 350 et 800 € par jour en fonction de ses compétences. Néanmoins, il faut garder à l’esprit qu’il devra payer ses charges, de la santé en passant par son matériel de travail ou encore son transport. 

Un bon freelance doit sans cesse se surpasser, améliorer ses compétences afin de rester compétitif. Mais en contrepartie, il peut facilement étoffer son portefeuille client et gagner en notoriété pour mieux faire face à la concurrence. Pour terminer, un freelance n’a aucun plan de carrière et devra uniquement compter sur lui pour développer son business. 

La rémunération : salaire fixe ou variable ?

Le salarié au sein d’une entreprise a un avantage certain : il perçoit un salaire fixe chaque mois, même si son entreprise connaît une baisse de chiffre d’affaires. Le salaire est souvent plus bas que celui du freelance informatique. En revanche, le travailleur indépendant ne reçoit pas de garantie financière et doit s’adapter aux fluctuations économiques et à la demande du marché.

Cela peut être vu comme un inconvénient pour certains freelances qui préfèrent avoir une stabilité financière plutôt qu’une liberté totale en matière d’organisation. Toutefois, cette flexibilité financière leur permet aussi de répondre rapidement aux besoins changeants des clients ou encore de se lancer dans des projets ambitieux sans avoir besoin de l’accord d’un supérieur hiérarchique.

Que vous soyez salarié ou travailleur indépendant, votre rémunération dépendra avant tout de vos compétences professionnelles ainsi que de votre niveau d’expérience. Pour maximiser vos revenus en freelance informatique, par exemple, vous pouvez adopter une stratégie marketing efficace afin d’attirer davantage de clients potentiels et de fidéliser ceux qui font déjà appel à vos services.

Pour ce faire, vous pouvez créer un site internet professionnel pour présenter votre profil et mettre en avant vos expériences passées ainsi que les projets réalisés avec succès auprès des anciens clients. De même, vous avez la possibilité d’utiliser les réseaux sociaux pour établir un contact avec vos clients potentiels et les informer de votre actualité. À noter que le statut juridique choisi peut avoir un impact sur la rémunération du freelance informatique.

Les avantages et inconvénients de chaque statut professionnel

Le choix entre travailler comme freelance informatique ou salarié au sein d’une entreprise dépendra de nombreux facteurs, tels que vos objectifs professionnels, votre situation personnelle et financière ainsi que les avantages et inconvénients de chaque statut professionnel. Voici une liste non exhaustive des points forts et faibles de chacun :

  • Flexibilité : vous pouvez choisir quand et où travailler.
  • Liberté créative : vous avez un contrôle total sur le type de projets auxquels vous participez.
  • Rémunération élevée : en tant que travailleur indépendant, vous pouvez souvent facturer des taux horaires plus élevés qu’en étant salarié.
  • Pas besoin d’un diplôme spécifique : si vous êtes passionné par l’informatique, il est possible d’apprendre tout ce qu’il vous faut grâce à l’autodidactisme ou en suivant des formations courtes adaptées pour entrer dans cette filière.

Inconvénients du travail en freelance informatique :

  • Perte de stabilité financière : les revenus peuvent varier considérablement selon la demande du marché. Comme mentionné précédemment, il n’y a pas toujours une garantie financière mensuelle contrairement à un contrat salarié.
  • Pouvoir trouver ses propres clients peut être difficile : les freelances doivent passer beaucoup plus de temps à chercher leurs clients (prospection) ou payer pour avoir accès à des plateformes web spécialisées dans la mise en relation entre clients et freelances, ce qui peut être une tâche fastidieuse.
  • Absence d’avantages sociaux : les avantages tels que l’assurance maladie, le congé payé ou encore la retraite ne sont pas garantis aux travailleurs indépendants.
  • Risque de l’isolement social : travailler seul depuis chez soi peut parfois rendre difficile la communication avec ses collègues ou tout simplement un échange informel autour d’un café au bureau.

Avantages du statut salarié :

  • Un contrat stable : les employés ont plus de sécurité financière grâce à leur salaire fixe mensuel.
  • Possibilité de développement personnel : les entreprises peuvent offrir des formations pour permettre à leurs employés d’évoluer professionnellement.
  • Bénéfices sociaux : ceux-ci comprennent souvent l’accès à une assurance santé, le temps libre rémunéré et différents autres avantages divers.

Inconvénients du statut salarié :

  • Même si cela se fait rare, il y a toujours le risque potentiel de perdre son emploi si l’on ne répond pas aux attentes de son entreprise.
  • Limitation de la liberté de choix et de créativité : les employés se voient souvent attribuer des tâches ou des projets spécifiques par leurs managers sans beaucoup d’input dans le processus décisionnel ou la sélection des projets.

En fin de compte, que vous choisissiez d’être freelance informatique ou salarié, vous devrez évaluer les avantages et inconvénients de chaque statut professionnel afin de prendre une décision éclairée qui correspond le mieux à vos objectifs personnels et professionnels.

Actu